Enews Legipresse

Recevez la newsletter et entrez dans le Club Légipresse
Valider
Valider l'adresse e-mail pour inscription à l'E-news

Le club Légipresse

Les 2 derniers inscrits
catherine / da2401869 vallee de pommery

documentaliste juridique
VEIL JOURDE
Amélie BOUVIALA

Avocate ASsociée

Vidéos

02/09/2016
Fabrice Arfi, Médiapart

Forum 2015 - Informer n'est pas un délit

Toutes les vidéos

Vu-Lu-Recu

Loi renseignement

L'Association presse judiciaire dépose une requête devant la CEDH contre la loi renseignement

L’association de la presse judiciaire (APJ) a déposé une requête devant la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) contre la loi n°2015-912 du 24 juillet 2015 relative au renseignement, entrée en vigueur le 3 octobre 2015.
"Cette loi porte atteinte aux droits et libertés des journalistes, dont le sacro-saint secret des sources", estime l'association. "Le but moral de la presse judiciaire est de défendre les intérêts professionnels des journalistes judiciaires sur tout le territoire. L’ingérence secrète que prépare le gouvernement, par le biais d’écoutes téléphoniques ou de recueil en masse de données, aura pour conséquence d’affecter le droit à l’information de notre société démocratique. ... 6 octobre 2015
145 mots
Liberté de création

Où va Canal plus ?

Dans un communiqué daté du 23 septembre 2015, la SCAM s'élève contre la décision de Canal Plus de déprogrammer trois reportages. Aucune raison officielle n’ayant été avancée, celles-ci s’apparentent à un mécanisme inacceptable de ...
"Deux reportages d’investigation qui devaient être diffusés dans la case « Spécial investigation » ont été déprogrammés par Canal Plus : Évasion fiscale, une affaire française de Geoffrey Livolsi et Nicolas Vescovacci, et Hollande-Sarkozy, la guerre secrète de Jules Giraudat et Eric Mandonnet. Par ailleurs, un autre reportage intitulé OM, la fuite en avant ? de Frédéric Roullier et Cyril Domanico, diffusé à l’antenne dans l’émission « Enquêtes de foot » sur Canal ... 23 septembre 2015
325 mots
Liberté de création

Physique ou insidieuse : jusqu'où ira la censure dans l'art ?

Tribune d'Agnès Tricoire

"Alors que Dirty Corner d’Anish Kapoor a été vandalisé une seconde fois à Versailles, ce n’est pas tant la création qui pose problème que la diffusion des œuvres. Il est temps que la loi garantisse réellement la liberté artistique", écrit Agnès Tricoire dans cette tribune parue dans Libération, à la veille de l'examen par le Parlement du projet de loi relatif à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine.  11 septembre 2015
115 mots
22/07/2015

Propriété intellectuelle

"Sauvons l'IRPI !" : témoignez votre soutien

25/06/2015

Audiovisuel

Pascal Rogard demande à la ministre de la Culture de ...

18/06/2015

Droit d'auteur

La Quadrature du net appelle à "sauver les droits culturels ...

16/06/2015

Lu dans "livres hebdo"

La copie privée dit merci aux tablettes

26/05/2015

Audiovisuel

Le CSA lance un formulaire de déclaration en ligne pour les ...

<12
...
34
5
>
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer de meilleurs services et de meilleures performances, des fonctionnalités de partage, des informations et des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, et les statistiques de visites. Pour en savoir plus sur notre politique d'utilisation des cookies.
X Fermer ce message