Enews Legipresse

Recevez la newsletter et entrez dans le Club Légipresse
Valider
Valider l'adresse e-mail pour inscription à l'E-news

Le club Légipresse

Les 2 derniers inscrits
Rachel EMMA

Étudiant
Hervé Hugueny

Chef des informations

Vidéos

02/09/2016
Fabrice Arfi, Médiapart

Forum 2015 - Informer n'est pas un délit

Toutes les vidéos
Accueil > La protection de la réputation des entreprises de communication -

11,00€ TTC
Ii – la protection de la réputation de l'entreprise de communication
/ Chroniques et opinions


01/01/2013


La protection de la réputation des entreprises de communication



Ajouter au panier



> Abonné ? Identifiez-vous



L'essentiel L'entreprise de communication peut par définition faire l'objet de critiques portant sur son comportement ou sur ses produits et services. Par-delà, intervenant par essence dans le champ de l'opinion publique, cette particularité peut conduire les organes de presse, plus que les autres acteurs de la vie sociale, à être l'objet de mises en cause. L'explosion des réseaux sociaux et plus globalement le développement de l'Internet ont facilité les mises en cause et paradoxalement ont accentué la nécessité pour les entreprises de communication de soigner leur e-réputation. Tout comportement n'est cependant pas condamnable dès lors qu'il ne s'agit pas d'anéantir le droit de critique. C'est la raison pour laquelle cette étude est dédiée aux problématiques de qualification et aux particularités des contentieux engagés par les entreprises de communication et leurs collaborateurs sur le terrain de la loi du 29 juillet 1881. Juridiquement, il n'existe pas de particularité attachée aux activités de communication et les moyens mis à la disposition de ces entreprises sont généraux dès lors qu'ils sont utilisables sans distinction, par l'ensemble des opérateurs économiques. Cela étant, ces entreprises ont une activité spécifique à destination du public visant l'intérêt général, et sont par nature largement exposées à la critique. Dès lors les entreprises de communication bénéficient d'une protection réduite.

Variante moderne du premier grand succès du cinéma – l'arroseur arrosé – les médias peuvent parfois être eux-mêmes confrontés à des atteintes à leur réputation. En effet, comme tout opérateur économique, l'entreprise de communication peut par définition faire l'objet de critiques portant sur son comportement ou sur ses produits et services. Par-delà, intervenant par essence dans le champ de l'opinion publique, cette particularité peut conduire les organes de presse, plus que les ...
Christophe Bigot
Avocat au Barreau de Paris
 
1er janvier 2013 - Légicom N°49
2915 mots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer de meilleurs services et de meilleures performances, des fonctionnalités de partage, des informations et des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, et les statistiques de visites. Pour en savoir plus sur notre politique d'utilisation des cookies.
X Fermer ce message
Powered by Walabiz