Sur le même sujet

L'outrage à magistrat autorisé par l'immunité de l'article 41 de la loi de 1881 / Cours et tribunaux

L'outrage à magistrat autorisé par l'immunité de l'article 41 de la loi de 1881

1/10/2013

Enews Legipresse

Recevez la newsletter et entrez dans le Club Légipresse
Valider
Valider l'adresse e-mail pour inscription à l'E-news

Le club Légipresse

Les 2 derniers inscrits
Paloma ACCOT

Etudiant

Vidéos

02/09/2016
Fabrice Arfi, Médiapart

Forum 2015 - Informer n'est pas un délit

Toutes les vidéos
Accueil > L'outrage à magistrat autorisé par l'article 41 de la loi de 1881 -

5,00€ TTC
Outrage
/ Jurisprudence


01/10/2013


L'outrage à magistrat autorisé par l'article 41 de la loi de 1881



Ajouter au panier



> Abonné ? Identifiez-vous



En application de l'article 41 de la loi de 1881, les discours prononcés devant les tribunaux ne donneront lieu à aucune diffamation, injure ou outrage, à l'exception, à certaines conditions, des faits diffamatoires étrangers à la cause.

En l'espèce, la cour constate que les propos poursuivis, « C'est quoi ce négationnisme ? » formulé à l'audience à l'adresse de la rapporteure par l'avocat en charge des intérêts d'un demandeur d'asile politique, en réaction aux conclusions de celles-ci tenant au rejet du recours de ce demandeur, n'est pas étranger à la cause, quelles que soient sa virulence et sa connotation négative.Le propos poursuivi ne peut donner lieu à aucune action à l'encontre de l'avocat en raison de ...
Cour d'appel, Paris, Pôle 2, ch. 7, 5 juillet 2013, A. Depin c/ G. Piquois Trois arrêts dans le même sens
 
1er octobre 2013 - Légipresse N°309
156 mots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer de meilleurs services et de meilleures performances, des fonctionnalités de partage, des informations et des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, et les statistiques de visites. Pour en savoir plus sur notre politique d'utilisation des cookies.
X Fermer ce message
Powered by Walabiz