Enews Legipresse

Recevez la newsletter et entrez dans le Club Légipresse
Valider
Valider l'adresse e-mail pour inscription à l'E-news

Le club Légipresse

Les 2 derniers inscrits
Ivan TEREL

Associé
GKA AVOCATS
Paloma ACCOT

Etudiant

Vidéos

02/09/2016
Fabrice Arfi, Médiapart

Forum 2015 - Informer n'est pas un délit

Toutes les vidéos
Accueil > Nouvelles conditions d'accès au crédit d'impôt pour les dépenses de production exécutive d'oeuvres cinématographiques et audiovisuelles -

Cinéma
/ Flash


01/11/2013


Nouvelles conditions d'accès au crédit d'impôt pour les dépenses de production exécutive d'oeuvres cinématographiques et audiovisuelles



 

La loi n° 2012-1510 du 29 décembre 2012 portant loi de finances rectificative pour 2012 avait modifié les dispositifs de crédit d'impôt cinéma et audiovisuel. La date d'application des mesures prévues pouvait être fixée par décret et devait intervenir au plus tard le 1er janvier 2014. Or, en l'absence de décret, un net ralentissement du nombre de productions en France pour l'année 2013 a d'ores et déjà été observé : quatre-vingt productions en 2012 contre seulement dix-sept pour le premier semestre de l'année 2013. Les mesures envisagées destinées à renforcer l'attractivité du territoire et la compétitivité des industries de l'image ont été notifiées et autorisées par la Commission européenne en juillet 2013. Le 28 octobre 2013, la Commission a autorisé la prolongation jusqu'au 31 décembre 2014 des crédits d'impôts domestiques et du crédit d'impôt international. Les éléments des régimes existants restent inchangés, seule la durée est prolongée. Par ailleurs, un décret du 8 octobre 2013 est venu modifier les conditions d'accès au crédit d'impôt pour dépenses de production exécutive en France d'oeuvres cinématographiques et audiovisuelles étrangères. Afin de bénéficier dudit crédit d'impôt, les entreprises de production doivent obtenir un agrément provisoire et un agrément définitif.
Ces agréments sont notamment accordés par référence à des barèmes de points, différents selon que l'oeuvre produite est une oeuvre de fiction ou une oeuvre d'animation. Le décret apporte différents aménagements techniques aux conditions de délivrance des agréments, notamment aux barèmes précités, afin de tenir compte de l'évolution des métiers et pratiques du secteur du cinéma et de l'image animée.
1er novembre 2013 - Légipresse N°310
301 mots
> Commenter
Ajouter un commentaire
Titre du commentaire :
Message :
Envoyer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer de meilleurs services et de meilleures performances, des fonctionnalités de partage, des informations et des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, et les statistiques de visites. Pour en savoir plus sur notre politique d'utilisation des cookies.
X Fermer ce message
Powered by Walabiz