Enews Legipresse

Recevez la newsletter et entrez dans le Club Légipresse
Valider
Valider l'adresse e-mail pour inscription à l'E-news

Le club Légipresse

Les 2 derniers inscrits
Rachel EMMA

Étudiant
Hervé Hugueny

Chef des informations

Vidéos

02/09/2016
Fabrice Arfi, Médiapart

Forum 2015 - Informer n'est pas un délit

Toutes les vidéos
Accueil > Audiovisuel > Décret n° 2016-52 du 27 janvier 2016 fixant l'entrée en vigueur des dispositions relatives au crédit d'impôt pour dépenses de production déléguée d'œuvres cinématographiques ou audiovisuelles et au crédit d'impôt pour dépenses de production exécutive d'œuvres cinématographiques et audiovisuelles prévues à l'article 77 de la loi n° 2014-1655 du 29 décembre 2014 de finances rectificative pour 2014 - Audiovisuel

Audiovisuel
/ Journal Officiel


29/01/2016


Décret n° 2016-52 du 27 janvier 2016 fixant l'entrée en vigueur des dispositions relatives au crédit d'impôt pour dépenses de production déléguée d'œuvres cinématographiques ou audiovisuelles et au crédit d'impôt pour dépenses de production exécutive d'œuvres cinématographiques et audiovisuelles prévues à l'article 77 de la loi n° 2014-1655 du 29 décembre 2014 de finances rectificative pour 2014



 
La réforme du crédit d'impôt audiovisuel et cinématographique, d'une part, et du crédit d'impôt international, d'autre part, va pouvoir entrer en vigueur. 

L'article 77 de la loi n° 2014-1655 du 29 décembre 2014 de finances rectificative pour 2014 avait tout d'abord modifié l'article 220 sexies du code général des impôts, prévoyant, d'une part, que le taux du crédit d'impôt pour les dépenses de production déléguée d'œuvres cinématographiques et audiovisuelles est porté à 25 % pour les œuvres cinématographiques et audiovisuelles d'animation, et à 30 % pour les œuvres cinématographiques dont le budget de production est inférieur à 7 millions d'euros. Le texte a, d'autre part relevé, pour les œuvres d'animation, le plafond des crédits d'impôt calculés au titre d'une même œuvre audiovisuelle, à 3 000 euros par minute produite.
Ensuite, l'article 220 quaterdecies du même code a été modifié pour porter le taux du crédit d'impôt international à 30 % et relever son plafond à 30 millions d'euros.Ces nouvelles dispositions s'appliquent aux crédits d'impôt calculés au titre des exercices ouverts à compter du 1er janvier 2016. Le III de l'article 77 de la loi précitée indique que ces mesures entrent en vigueur à une date fixée par décret devant intervenir dans les six mois suivant la décision d'autorisation de la Commission européenne relative à cette disposition. La Commission européenne a autorisé l'ensemble de ces modifications dans sa décision du 30 septembre 2015. Le présent décret fixe la date d'entrée en vigueur de l'article 77 précité au lendemain de sa propre publication, soit le 30 janvier 2016. 

29 janvier 2016 - Légipresse N°335
309 mots
> Commenter
Ajouter un commentaire
Titre du commentaire :
Message :
Envoyer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer de meilleurs services et de meilleures performances, des fonctionnalités de partage, des informations et des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, et les statistiques de visites. Pour en savoir plus sur notre politique d'utilisation des cookies.
X Fermer ce message
Powered by Walabiz