Enews Legipresse

Recevez la newsletter et entrez dans le Club Légipresse
Valider
Valider l'adresse e-mail pour inscription à l'E-news

Le club Légipresse

Les 2 derniers inscrits
Decarli Laura

Employe
Jean-Marc Maillet-Contoz

reporter rédacteur

Vidéos

02/09/2016
Fabrice Arfi, Médiapart

Forum 2015 - Informer n'est pas un délit

Toutes les vidéos
Accueil > Communications électroniques > Transparence administrative, Open data et libre administration des collectivités territoriales : Un triptyque à définir ? - Communications électroniques

11,00€ TTC
Open data
/ Chroniques et opinions


17/03/2016


Transparence administrative, Open data et libre administration des collectivités territoriales : Un triptyque à définir ?



Ajouter au panier



> Abonné ? Identifiez-vous



L’article L. 1112-23 du CGCT introduit par la loi NOTRe prévoit pour les collectivités de plus de 3 500 habitants l’obligation de rendre accessible en ligne leurs informations publiques lorsqu’elles sont disponibles sous forme électronique. Cependant, concilier la transparence, l’ouverture des données et la libre administration des collectivités n’est pas une mince affaire même si des effets bénéfiques sont attendus. L’émiettement des territoires locaux n’est pas de nature à favoriser la mise en œuvre de l’Open data tant les disparités territoriales sont avérées et sources d’inégalités quant à l’accès aux ressources et aux moyens déployés pour dématérialiser les services administratifs. Le législateur doit prendre en considération cette réalité, notamment à l’échelle des communes-. Le seuil des 3 500 habitants n’est d’ailleurs pas des plus pertinents et suppose que l’on réfléchisse sur les informations publiques qu’il convient utilement de libérer en application de la loi de 1978, de quelle façon et pour quelle finalité dans le respect du principe de libre administration des collectivités territoriales. Le principe de libre administration sert alors de variable d’ajustement en créant un clivage entre les petites collectivités qui mettront en œuvre a minima cette obligation législative, et les plus importantes, qui s’adonnent déjà à l’Open data.

La volonté de rendre l’administration transparente procède de l’article 15 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 : « La société a le droit de demander des comptes à tout agent public de son administration ». Cependant, pour demander des comptes encore fallait-il avoir accès aux documents produits par l’administration. Or, le principe du secret a irrigué le mode d’organisation et de fonctionnement de l’administration jusqu’à la fin des ...
 
17 mars 2016 - Légipresse N°56
12235 mots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer de meilleurs services et de meilleures performances, des fonctionnalités de partage, des informations et des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, et les statistiques de visites. Pour en savoir plus sur notre politique d'utilisation des cookies.
X Fermer ce message
Powered by Walabiz