Enews Legipresse

Recevez la newsletter et entrez dans le Club Légipresse
Valider
Valider l'adresse e-mail pour inscription à l'E-news

Le club Légipresse

Les 2 derniers inscrits
alexandra trifa

conseiller juridique
Margot Bailly

Collaborateur
Maître Margot Bailly

Vidéos

02/09/2016
Fabrice Arfi, Médiapart

Forum 2015 - Informer n'est pas un délit

Toutes les vidéos
Accueil > Audiovisuel > Producteurs et diffuseurs sont invités à finaliser leurs négociations avant l’examen en deuxième lecture du projet de loi relatif à la liberté de création - Audiovisuel

Audiovisuel
/ Flash


04/05/2016


Producteurs et diffuseurs sont invités à finaliser leurs négociations avant l’examen en deuxième lecture du projet de loi relatif à la liberté de création



 

Le co-rapporteur sur le projet de loi relatif à la liberté de la création, Jean-Pierre Leleux (LR), a organisé, lundi 2 mai, une table ronde sur la réglementation relative à la production, avec les organisations représentant les producteurs et les auteurs (SCAM, SPI, USPA, SPECT, SACD, 2AI), d'une part, puis une autre avec les diffuseurs (TF1, M6, Canal +, NRJ, Orange, Nextradio TV, ACCeS). Prenant acte de l’avancée constatée dans les échanges entre les diffuseurs et les producteurs, et souhaitant privilégier l’aboutissement de la négociation interprofessionnelle, M. Jean-Pierre Leleux a invité les parties prenantes à finaliser dans les meilleurs délais un accord et, à défaut, se réserve la possibilité de déposer de nouveaux amendements lors de l’examen du projet de loi en séance publique, prévu à partir du 24 mai au Sénat.

Lors de la première table ronde avec les producteurs et les auteurs, les participants ont indiqué que les bases d’un accord avec certains diffuseurs étaient posées, qui s’inspireraient de l’architecture de l’accord signé avec France Télévisions. Les accords étant signés avec chaque diffuseur et tenant compte de leurs spécificités, ils ont indiqué que la négociation était assez avancée avec le groupe TF1 mais qu’il restait des aspects à préciser concernant en particulier les droits des programmes sur les plateformes numériques. Les représentants des producteurs ont déclaré partager la préférence exprimée par le rapporteur pour le recours à une négociation interprofessionnelle.

Lors de la seconde table ronde, les représentants des diffuseurs ont confirmé que les négociations avançaient de manière distincte avec chacun d’entre eux, en considérant que si un accord était possible il n’était pas encore atteint. L’accord pouvait prévoir notamment une augmentation de la part dépendante avec une zone de flexibilité sur le modèle de l’accord signé avec France Télévisions. Les représentants des diffuseurs ont estimé que les amendements déposés en première lecture par le rapporteur avaient été utiles pour faire avancer la prise de conscience sur la nécessité d’évolution règlementaire.


4 mai 2016 - Légipresse N°338
382 mots
> Commenter
Ajouter un commentaire
Titre du commentaire :
Message :
Envoyer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer de meilleurs services et de meilleures performances, des fonctionnalités de partage, des informations et des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, et les statistiques de visites. Pour en savoir plus sur notre politique d'utilisation des cookies.
X Fermer ce message
Powered by Walabiz