Enews Legipresse

Recevez la newsletter et entrez dans le Club Légipresse
Valider
Valider l'adresse e-mail pour inscription à l'E-news

Le club Légipresse

Les 2 derniers inscrits
Hervé Hugueny

Chef des informations

Vidéos

02/09/2016
Fabrice Arfi, Médiapart

Forum 2015 - Informer n'est pas un délit

Toutes les vidéos
Accueil > Audiovisuel > Le CSA autorise TF1 à interrompre ses JT par de la pub, mais refuse d'autres demandes de la chaîne - Audiovisuel

Audiovisuel
/ Flash


20/07/2017


Le CSA autorise TF1 à interrompre ses JT par de la pub, mais refuse d'autres demandes de la chaîne




 
Le CSA a examiné le 19 juillet les conditions de la reconduction des autorisations de diffusion de TF1 et M6.

En ce qui concerne la chaîne TF1, le Conseil a accédé à la demande du groupe consistant à se voir appliquer le régime général des messages publicitaires fixé par un décret de 1992. Celui-ci autorise les coupures publicitaires pour les journaux télévisés d’une durée supérieure à 30 mn. La possibilité d’introduire de la publicité pourra être mise en place dès lors que le plafond de 12 minutes de publicité par heure reste inchangé. Le Conseil a refusé la demande de l’éditeur qui souhaitait diminuer ses obligations de diffusion d'émissions d’information. Il n’a pas non plus accepté la diminution des programmes destinés à la jeunesse. Il a rejeté également la demande de l’éditeur concernant la possibilité de promotion croisée avec la chaîne d’information LCI.

En ce qui concerne la chaîne M6, le Conseil a accepté la révision de ses obligations musicales en l'autorisant à mutualiser son obligation de production musicale au niveau du groupe, obligation fixée à 19 millions d'euros par an. En contrepartie, le groupe garantit une meilleure exposition de la musique en soirée.

Par ailleurs, le Conseil a fait acter des modifications dans les conventions des deux chaînes qui portent sur :
la représentation des femmes à l’écran avec un objectif de parité pour la présence d’expertes sur les plateaux de télévision ; le renforcement des stipulations relatives à la dignité des personnes et à la lutte contre les stéréotypes, notamment dans les émissions de jeux et de divertissement ; la mention de programmes en faveur d’une alimentation et d’une activité favorables à la santé ; l’actualisation des engagements concernant la société française et leur évaluation en fonction du baromètre de la diversité du CSA ; le renforcement des stipulations relatives à l’audiodescription.
20 juillet 2017 - Légipresse N°352
351 mots
> Commenter
Ajouter un commentaire
Titre du commentaire :
Message :
Envoyer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer de meilleurs services et de meilleures performances, des fonctionnalités de partage, des informations et des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, et les statistiques de visites. Pour en savoir plus sur notre politique d'utilisation des cookies.
X Fermer ce message
Powered by Walabiz