Forum Legipresse 2020

Enews Legipresse

Recevez la newsletter et entrez dans le Club Légipresse
Valider
Valider l'adresse e-mail pour inscription à l'E-news

Le club Légipresse

Les 2 derniers inscrits
celine cohen

avocat associé
LDEIS AVOCATS

Vidéos

02/09/2016
Fabrice Arfi, Médiapart

Forum 2015 - Informer n'est pas un délit

Toutes les vidéos
Accueil > Audiovisuel > LCI fermement mise en garde par le CSA après une séquence évoquant des essais de vaccins en Afrique - Audiovisuel

Audiovisuel
/ Flash


17/04/2020


LCI fermement mise en garde par le CSA après une séquence évoquant des essais de vaccins en Afrique



 

« En cette période de crise sanitaire aiguë, où les interrogations, le besoin d’information et les enjeux de cohésion sociale sont plus forts que jamais, les médias portent une responsabilité éminente. Elle exige une vigilance de chaque instant face aux risques importants de désinformation et une rigueur particulière dans la présentation et le traitement de l’information, y compris dans les illustrations visuelles », a tenu à rappeler le CSA par communiqué du 14 avril. Cette exhortation solennelle a été formulé après que le régulateur audiovisuel a été saisi par de très nombreux téléspectateurs à la suite de la diffusion d’une séquence au cours de l’émission « LCI info », le 1er avril 2020. Un chercheur de l'Institut français de la recherche médicale (Inserm) et un chef de service d'un hôpital parisien s’interrogeaient sur l’opportunité de réaliser, en Afrique, des essais cliniques portant sur l’utilisation de la vaccination du BCG pour prévenir des infections au Covid-19, suscitant de nombreuses réactions et une vive émotion, tant au plan national qu’international.

Après analyse de l’ensemble de cette séquence, le CSA a relevé que les propos abrupts et contestables de l’un des intervenants n’avaient suscité aucune réaction ou demande d’explication sur le plateau. Il a donc estimé que cette séquence traduisait un défaut de maîtrise de l’antenne, telle que définie par la convention de LCI. Il a également considéré, au vu de la nature et des caractéristiques du sujet concerné, qu’il n’avait pas été traité avec suffisamment de rigueur. Le Conseil a donc mis fermement en garde la chaîne LCI contre le renouvellement de tels faits.

Le CSA a néanmoins tenu à « saluer le très fort engagement de l’ensemble des médias audiovisuels, publics et privés, nationaux et locaux, et des rédactions pour assurer leur mission d’information malgré les grandes difficultés auxquelles ils sont confrontés ».

17 avril 2020 - Légipresse N°381
360 mots
> Commenter
Ajouter un commentaire
Titre du commentaire :
Message :
Envoyer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer de meilleurs services et de meilleures performances, des fonctionnalités de partage, des informations et des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, et les statistiques de visites. Pour en savoir plus sur notre politique d'utilisation des cookies.
X Fermer ce message