Enews Legipresse

Recevez la newsletter et entrez dans le Club Légipresse
Valider
Valider l'adresse e-mail pour inscription à l'E-news

Le club Légipresse

Les 2 derniers inscrits
zoé Gouverneur

Etudiante

Vidéos

02/09/2016
Fabrice Arfi, Médiapart

Forum 2015 - Informer n'est pas un délit

Toutes les vidéos
Accueil > Appréciation de la bonne foi du journaliste : expression laissant subsister un doute -

Diffamation
/ Jurisprudence


01/04/2008


Appréciation de la bonne foi du journaliste : expression laissant subsister un doute



La boutique



> Abonné ? Identifiez-vous



Le journaliste doit, en fonction de son devoir d'objectivité, donner des informations précises et agir de bonne foi ce qui implique la légitimité du but poursuivi, l'absence d'animosité personnelle, l'existence d'une enquête sérieuse et la prudence dans l'expre s s i o n .

En l'espèce, un directeur de concession automobile s'estimait diffamé par un flash d'information diffusé à plusieurs reprises sur les ondes d'une radio locale qui lui attribuait une participation dans des détournements de fonds. L'appelant soutient que le flash d'information caractérise une diffamation par les termes et les allégations contenus de la façon suivante: « M. X., le directeur général de la COVEMA, a été placé en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire de ...
Cour d'appel, Reims, Ch. civ. 1re sect., 28 janvier 2008, C. Messmer c/J-P Cluzel et SA Société National de Radio Diffusion Radio France
 
1er avril 2008 - Légipresse N°250
300 mots