Enews Legipresse

Recevez la newsletter et entrez dans le Club Légipresse
Valider
Valider l'adresse e-mail pour inscription à l'E-news

Le club Légipresse

Les 2 derniers inscrits
Arnd WOLFRAM

Avocat

Vidéos

02/09/2016
Fabrice Arfi, Médiapart

Forum 2015 - Informer n'est pas un délit

Toutes les vidéos
Accueil > L'exposition « Our Body, à corps ouverts » constitue une violation manifeste de l'article 16-1-1 du Code civil -

Dignité humaine
/ Jurisprudence


01/06/2009


L'exposition « Our Body, à corps ouverts » constitue une violation manifeste de l'article 16-1-1 du Code civil



La boutique



> Abonné ? Identifiez-vous



La protection du cadavre et le respect dû à celui-ci commandent tout d'abord de rechercher si les corps présentés au grand public dans le cadre d'une exposition ont une origine licite et s'il existe un consentement donné par les personnes de leur vivant sur l'utilisation de leur cadavre.

En l'espèce, la société organisatrice présente une exposition intitulée « Our Body à corps ouverts », annoncée comme étant à vocation pédagogique et scientifique, mettant en scène des cadavres d'êtres humains pratiquant différents sports de manière à montrer le fonctionnement interne du corps humain.Deux associations oeuvrant pour la défense des droits de l'homme, notamment en Chine, se sont insurgées contre la poursuite de cette manifestation arguant d'une atteinte au respect ...
Cour d'appel, Paris, Pôle 1, ch. 3, 30 avril 2009, SARL Encore Events c/Association « Ensemble contre la peine de mort » et association solidarité Chine
 
1er juin 2009 - Légipresse N°262
275 mots