Sur le même sujet

Rupture abusive d'un contrat d'enregistrement exclusif: quelle assiette de calcul des dommages-intÉrÊts? / Cours et tribunaux

RUPTURE ABUSIVE D'UN CONTRAT D'ENREGISTREMENT EXCLUSIF: QUELLE ASSIETTE DE CALCUL DES DOMMAGES-INTÉRÊTS?

1/10/2009

Enews Legipresse

Recevez la newsletter et entrez dans le Club Légipresse
Valider
Valider l'adresse e-mail pour inscription à l'E-news

Le club Légipresse

Les 2 derniers inscrits
Michel Maurel

Journaliste
Renee Ngango

Avocate
Cabinet individuel

Vidéos

02/09/2016
Fabrice Arfi, Médiapart

Forum 2015 - Informer n'est pas un délit

Toutes les vidéos
Accueil > Assiette de calcul des dommages-intérêts pour rupture abusive d'un CDD liant un artiste interprète à sa maison de disques -

Droits voisins
/ Jurisprudence


01/09/2009


Assiette de calcul des dommages-intérêts pour rupture abusive d'un CDD liant un artiste interprète à sa maison de disques



La boutique



> Abonné ? Identifiez-vous



Les redevances versées à l'artiste interprète, qui sont fonction du seul produit de l'exploitation de l'enregistrement et ne sont pas considérées comme des salaires, rémunèrent les droits voisins qu'il a cédés au producteur et continuent à lui être versées après la rupture du contrat d'enregistrement.

En l'espèce, un chanteur a conclu avec une maison de disques un contrat d'enregistrement exclusif, pour une durée minimale de cinq ans, prévoyant la réalisation d'un minimum de trois albums. À la suite d'une altercation entre l'artiste et le PDG de la maison de disques, cette dernière a indiqué qu'elle mettait fin aux relations contractuelles, qualifiant de faute grave l'attitude du chanteur. Celui-ci a saisi la juridiction prud'homale de demandes de dommages et intérêts pour rupture ...
Cour de cassation, Ch. soc., 1er juillet 2009, EMI Music France c/B. Beausir dit « Doc Gynéco »
 
1er septembre 2009 - Légipresse N°264
304 mots