Sur le même sujet

Nullités de la loi de 1881 : l'orthodoxie de la cour d'appel de paris / Cours et tribunaux

Nullités de la loi de 1881 : l'orthodoxie de la cour d'appel de Paris

1/12/2010

Enews Legipresse

Recevez la newsletter et entrez dans le Club Légipresse
Valider
Valider l'adresse e-mail pour inscription à l'E-news

Le club Légipresse

Les 2 derniers inscrits
Michel Maurel

Journaliste

Vidéos

02/09/2016
Fabrice Arfi, Médiapart

Forum 2015 - Informer n'est pas un délit

Toutes les vidéos
Accueil > Nullité de l'assignation invoquant les articles 1382 du Code civil et la loi du 29 juillet 1881 que ce soit à titre cumulatif ou subsidiaire -

Procedure
/ Jurisprudence


01/11/2010


Nullité de l'assignation invoquant les articles 1382 du Code civil et la loi du 29 juillet 1881 que ce soit à titre cumulatif ou subsidiaire



La boutique



> Abonné ? Identifiez-vous



Aux termes de l'article 53 de la loi du 29 juillet 1881, l'assignation doit, à peine de nullité, préciser et qualifier le fait incriminé et indiquer le texte légal applicable à l'action, afin que le demandeur puisse connaître avec exactitude, dès la délivrance de cet acte, les faits dont il aura à répondre et les moyens de défense qu'il pourra opposer au demandeur.

En l'espèce, un particulier avait délivré une assignation au directeur de la publication d'un magazine d'actualité de musique rock aux fins de voir dire que les propos publiés dans un article à son sujet constituaient une injure publique et subsidiairement, que ces propos constituaient une faute civile au sens de l'article 1382 du Code civil. Le juge de la mise en l'état ayant déclaré nulle ladite assignation, le demandeur avait fait appel, aux fins de voir réformer l'ordonnance et de ...
Cour d'appel, Paris, Pôle 1, ch. 4, 10 septembre 2010, H. Barrière c/C. Goffette
 
1er novembre 2010 - Légipresse N°277
278 mots