Enews Legipresse

Recevez la newsletter et entrez dans le Club Légipresse
Valider
Valider l'adresse e-mail pour inscription à l'E-news

Le club Légipresse

Les 2 derniers inscrits
Arnd WOLFRAM

Avocat

Vidéos

02/09/2016
Fabrice Arfi, Médiapart

Forum 2015 - Informer n'est pas un délit

Toutes les vidéos
Accueil > La loi des données à caractère personnel : un enjeu fondamental pour nos sociétés et nos démocraties ? (1) -

Ii – la cnil, régulateur des données personnelles parmi tant d'autres
/ Chroniques et opinions


01/03/2009


La loi des données à caractère personnel : un enjeu fondamental pour nos sociétés et nos démocraties ? (1)



La boutique



> Abonné ? Identifiez-vous



Des informations à caractère personnel circulent sur la Toile avec ou sans le consentement des personnes concernées. Les moteurs de recherche, l'adhésion à des réseaux sociaux permettent l'exploitation de données dans le cadre de finalités qui ne sont pas toujours clairement affichées.
Des sociétés de marketing définissent, à partir des données collectées, le profil de consommation des internautes afin de leur envoyer des bannières publicitaires adaptées. Les internautes sont soumis au profilage de façon intensive. De même, la présence de RFID permet plus largement l'enregistrement des individus dans le cadre de leur vie quotidienne. La distinction entre vie privée et espace public s'efface pour laisser place au village global répondant, du moins en apparence, au principe de transparence comme les villages traditionnels. La comparaison entre les villages traditionnels et le village global est trompeuse. Les bienfaits du village global sont contestables. Les frontières entre espace public et espace privé étant abolies, c'est la responsabilité de chaque acteur qui permet d'introduire en droit des TIC certains principes du droit de l'environnement. À partir de ce constat, il convient de repenser la législation de protection des données pour la survie des libertés.

Yves POULLET
Professeur ordinaire Facultés de droit de Namur et de Liège. Directeur du CRID ...
 
1er mars 2009 - Légicom N°42
0 mots