Enews Legipresse

Recevez la newsletter et entrez dans le Club Légipresse
Valider
Valider l'adresse e-mail pour inscription à l'E-news

Le club Légipresse

Les 2 derniers inscrits
Victor Bl

Juriste
Tristan Hamard

Étudiant en sciences sociales

Vidéos

02/09/2016
Fabrice Arfi, Médiapart

Forum 2015 - Informer n'est pas un délit

Toutes les vidéos
Accueil > Limites de l'exercice du droit de réponse -

Droit de réponse
/ Jurisprudence


01/03/1997


Limites de l'exercice du droit de réponse



La boutique



> Abonné ? Identifiez-vous



Pour écarter la demande du président du Front national, qui cherchait à faire usage du droit de réponse pour contester une accusation de parti d' “extrême droite”, le tribunal, considérant que le refus d'insertion était légitime, pose que le droit de réponse ne saurait tendre à instituer une tribune libre ouverte à toute personne nommée ou désignée dans un journal ni à priver les journalistes de toute liberté d'analyse et de jugement.
Tribunal de grande instance, Paris, 17e ch., 12 septembre 1996, Front national c/ S. July et Libération
 
1er mars 1997 - Légipresse N°139
79 mots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer de meilleurs services et de meilleures performances, des fonctionnalités de partage, des informations et des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, et les statistiques de visites. Pour en savoir plus sur notre politique d'utilisation des cookies.
X Fermer ce message