Enews Legipresse

Recevez la newsletter et entrez dans le Club Légipresse
Valider
Valider l'adresse e-mail pour inscription à l'E-news

Le club Légipresse

Les 2 derniers inscrits
Arnd WOLFRAM

Avocat

Vidéos

02/09/2016
Fabrice Arfi, Médiapart

Forum 2015 - Informer n'est pas un délit

Toutes les vidéos
Accueil > La critique, même blessante ou injuste, d'un article de presse soumis aux appréciations subjectives du public doit bénéficier de la plus large liberté d'expression -

Diffamation
/ Jurisprudence


01/04/2009


La critique, même blessante ou injuste, d'un article de presse soumis aux appréciations subjectives du public doit bénéficier de la plus large liberté d'expression



La boutique



> Abonné ? Identifiez-vous



Le délit de diffamation se distingue aussi bien de l'injure que de l'expression subjective d'une opinion, dont la pertinence peut être librement discutée dans le cadre d'un débat d'idées, mais dont la vérité ne saurait être prouvée.

Un célèbre chroniqueur de presse a intenté des poursuites en diffamation contre un journaliste ayant critiqué dans une émission de radio un de ses articles « antisémite » dédié à l'un des fils du président de la République. Après avoir rappelé que citer le texte que l'on analyse d'une façon incorrecte ou partiale qui en dénature le sens participe de l'imputation d'un fait et que la libre discussion sur un écrit n'autorise pas à diffamer ou à injurier son auteur, le juge ...
Tribunal de grande instance, Paris, 17e ch. correct., 3 mars 2009, M. Sinet dit Siné c/C. Askolovitch
 
1er avril 2009 - Légipresse N°260
357 mots