Sur le même sujet

Rumeur, vie privée et journalisme : mode d'emploi / Cours et tribunaux

Rumeur, vie privée et journalisme : mode d'emploi

1/06/2010

Enews Legipresse

Recevez la newsletter et entrez dans le Club Légipresse
Valider
Valider l'adresse e-mail pour inscription à l'E-news

Le club Légipresse

Les 2 derniers inscrits

Vidéos

02/09/2016
Fabrice Arfi, Médiapart

Forum 2015 - Informer n'est pas un délit

Toutes les vidéos
Accueil > Condamnation d'une chaîne de télévision pour avoir fait état d'une prétendue relation sentimentale entre un chanteur et l'épouse du président de la République -

Vie privée
/ Jurisprudence


01/05/2010


Condamnation d'une chaîne de télévision pour avoir fait état d'une prétendue relation sentimentale entre un chanteur et l'épouse du président de la République



La boutique



> Abonné ? Identifiez-vous



L'évocation par une chaîne de télévision d'une relation sentimentale entre deux personnes publiques ne saurait être admissible au regard des nécessités de l'information qu'au cas où son exactitude résulterait assez des éléments produits. On ne saurait prétendre informer les lecteurs ou téléspectateurs en leur révélant un fait faux.

En l'espèce, un célèbre chanteur avait assigné pour atteinte au respect de sa vie privée une chaîne de télévision qui avait mentionné, lors de sa revue de presse internationale quotidienne, une rumeur émise par des journaux étrangers lui prêtant une liaison avec l'épouse du président de la République. En réponse à sa demande, le juge des référés rappelle que les relations sentimentales rentrent dans la sphère de la vie privée. La société défenderesse ne démontre pas que ...
Tribunal de grande instance, Paris, Ord. réf., 16 avril 2010, B. Biolay c/ SA France 24
 
1er mai 2010 - Légipresse N°272
388 mots