Enews Legipresse

Recevez la newsletter et entrez dans le Club Légipresse
Valider
Valider l'adresse e-mail pour inscription à l'E-news

Le club Légipresse

Les 2 derniers inscrits
Arnd WOLFRAM

Avocat

Vidéos

02/09/2016
Fabrice Arfi, Médiapart

Forum 2015 - Informer n'est pas un délit

Toutes les vidéos
Accueil > Usage de mots-clés correspondant à la marque d'un concurrent dans le cadre du service de référencement de Google et atteinte à l'une des « fonctions » de la marque -

Marque
/ Jurisprudence


01/11/2011


Usage de mots-clés correspondant à la marque d'un concurrent dans le cadre du service de référencement de Google et atteinte à l'une des « fonctions » de la marque



La boutique



> Abonné ? Identifiez-vous



Le titulaire d'une marque est habilité à interdire à un concurrent de faire, à partir d'un mot-clé identique à cette marque que ce concurrent a, sans le consentement dudit titulaire, sélectionné dans le cadre d'un service de référencement sur internet, de la publicité pour des produits ou des services identiques à ceux pour lesquels ladite marque est enregistrée, lorsque cet usage est susceptible de porter atteinte à l'une des fonctions de la marque.
Un tel usage porte atteinte à la fonction d'indication d'origine de la marque lorsque la publicité affichée à partir dudit mot-clé ne permet pas ou permet seulement difficilement à l'internaute normalement informé et raisonnablement attentif de savoir si les produits ou les services visés par l'annonce proviennent du titulaire de la marque ou d'une entreprise économiquement liée à celui-ci ou, au contraire, d'un tiers. En outre, cet usage ne porte pas atteinte, dans le cadre d'un service de référencement ayant les caractéristiques de celui en cause dans le litige, à la fonction de publicité de la marque, mais porte atteinte à la fonction d'investissement de la marque s'il gêne de manière substantielle l'emploi, par ledit titulaire, de sa marque pour acquérir ou conserver une réputation susceptible d'attirer et de fidéliser des consommateurs.

Le titulaire d'une marque renommée est habilité à interdire à un concurrent de faire de la publicité à partir d'un mot-clé correspondant à cette marque que ce concurrent a, sans le consentement dudit titulaire, sélectionné dans le cadre d'un service de référencement sur internet, lorsque ledit concurrent tire ainsi un profit indu du caractère distinctif ou de la renommée de la marque (parasitisme) ou lorsque ladite publicité porte préjudice à ce caractère distinctif (dilution) ...
Cour de Justice des Communautés européennes, 22 septembre 2011, Interflora c/ Marks & Spencer et a. Aff. C- 323/09
 
1er novembre 2011 - Légipresse N°288
197 mots