Enews Legipresse

Recevez la newsletter et entrez dans le Club Légipresse
Valider
Valider l'adresse e-mail pour inscription à l'E-news

Le club Légipresse

Les 2 derniers inscrits
Arnd WOLFRAM

Avocat

Vidéos

02/09/2016
Fabrice Arfi, Médiapart

Forum 2015 - Informer n'est pas un délit

Toutes les vidéos
Accueil > Droit d'auteur > Parution d'un décret instituant une contravention de négligence caractérisée protégeant la propriété littéraire et artistique sur internet - Droit d'auteur

Droit d'auteur
/ Flash


01/07/2010


Parution d'un décret instituant une contravention de négligence caractérisée protégeant la propriété littéraire et artistique sur internet



 

Le décret instituant une « contravention de négligence caractérisée » en application de la loi HADOPI II a été publié au JO du 26 juin 2010. Un nouvel article R. 335-5 est inséré dans le Code de la propriété intellectuelle, en vertu duquel « constitue une négligence caractérisée (…) le fait, sans motif légitime, pour la personne titulaire d'un accès à des services de communication au public en ligne » : soit « de ne pas avoir mis en place un moyen de sécurisation de cet accès », soit « d'avoir manqué de diligence dans la mise en oeuvre de ce moyen ». Ces dispositions sont applicables uniquement si « le titulaire de l'accès s'est vu recommander par la commission de protection des droits de mettre en oeuvre un moyen de sécurisation de son accès » et si « dans l'année suivant la présentation de cette recommandation, cet accès est à nouveau utilisé » à des fi ns de téléchargement illégal. La sanction applicable est une contravention de 5e classe, pouvant être assortie d'une peine complémentaire de suspension de l'accès à internet pour une durée maximale d'un mois. La présidente de la commission de protection des droits de l'HADOPI, Madame Imbert-Quaretta, a tenu à préciser que la mesure ne visait pas « les pirates ou les contrefacteurs », qui « relèvent directement de la justice », mais « les personnes négligentes, ou qui ne sont pas pleinement conscientes de commettre une infraction ».
1er juillet 2010 - Légipresse N°274
247 mots
> Commenter
Ajouter un commentaire
Titre du commentaire :
Message :
Envoyer