Enews Legipresse

Recevez la newsletter et entrez dans le Club Légipresse
Valider
Valider l'adresse e-mail pour inscription à l'E-news

Le club Légipresse

Les 2 derniers inscrits
Florence SAINT ARROMAN

journaliste judiciaire
JEANPIERRE BAYEUX

Professeur

Vidéos

02/09/2016
Fabrice Arfi, Médiapart

Forum 2015 - Informer n'est pas un délit

Toutes les vidéos
Accueil > Droit d'auteur > Affaire Jeff Koons c/ Bauret : les dangers de l'art transformatif - Droit d'auteur

Droit d'auteur - liberté d'expression
/ Cours et tribunaux


13/04/2020


Affaire Jeff Koons c/ Bauret : les dangers de l'art transformatif



La boutique



> Abonné ? Identifiez-vous



Il n'est pas établi, selon les juges, que l'utilisation sans autorisation de la photographie « Enfants» qui porte atteinte aux droits du photographe, par l'artiste Jeff Koons, était nécessaire à l'exercice de la liberté d'expression artistique de ce dernier. La recherche d'un juste équilibre entre la liberté d'expression de l'artiste américain et le droit d'auteur du photographe dévolu à ses ayants droit commande, dans ces conditions, que la contrefaçon soit retenue.

L'arrêt de la Cour d’appel de Paris dans l'affaire Jeff Koons contre les héritiers Bauret était attendu : il confirme la condamnation de la reprise de la photographie « Enfants » – transformée par l'artiste américain en sculpture kitsch –, en prenant soin d'appliquer la discutable « balance des intérêts » imposée par la Cour de cassation. Les faits : les héritiers du photographe Jean-François Bauret découvrent l'existence d'une sculpture intitulée « Naked », ...
Cour d'appel, Paris, 17 décembre 2019, MM. Bauret c/ Sté et M. Jeff Koons
Pierre Pérot
Avocat au Barreau de Paris
 
13 avril 2020 - Légipresse N°380
3291 mots