Enews Legipresse

Recevez la newsletter et entrez dans le Club Légipresse
Valider
Valider l'adresse e-mail pour inscription à l'E-news

Le club Légipresse

Les 2 derniers inscrits
catherine HULIN

directrice des affaires ...
Nathanaël Girardin-Valley

Doctorant, Juriste-assistant

Vidéos

02/09/2016
Fabrice Arfi, Médiapart

Forum 2015 - Informer n'est pas un délit

Toutes les vidéos
Accueil > Infractions de presse > Le hashtag au prisme du délit de provocation - Infractions de presse

Infractions de presse
/ Cours et tribunaux


14/06/2021


Le hashtag au prisme du délit de provocation



La boutique



> Abonné ? Identifiez-vous



La cour relève que les messages publiés sur Twitter liés au hashtag « #CrameTaPermanenceLREM » s'inscrivent dans une discussion polémique et de nature politique sur l'actualité, tenue entre internautes. Il n'est pas établi que l'auteur de ce hashtag ait eu l'intention d'inciter à la dégradation de permanences du parti LREM. Il a seulement cherché à susciter une réaction sur un mode satirique et caricatural à l'occasion des manifestations des Gilets jaunes.

Le « hashtag » est un système de mot-clé symbolisé par #, sur lequel on peut cliquer. C'est un signe interactif qui crée une forme d'espace communautaire de discussion sur une question particulière. Il a été défini comme « une suite signifiante de caractères sans espace commençant par le signe # qui signale un sujet d'intérêt inséré dans un message par son rédacteur afin d'en faciliter son repérage »(1). Le système du hashtag est d'abord apparu sur Twitter et fut repris ...
Cour d'appel, Paris, (pôle 2 - ch. 7), 26 novembre 2020, Lucas G.
Basile Ader
Avocat au Barreau de Paris
 
14 juin 2021 - Légipresse N°393
989 mots