Enews Legipresse

Recevez la newsletter et entrez dans le Club Légipresse
Valider
Valider l'adresse e-mail pour inscription à l'E-news

Le club Légipresse

Les 2 derniers inscrits
Elise Proux

Responsable Juridique
PLAYTIME
Géraldine Falcon

particulier

Vidéos

02/09/2016
Fabrice Arfi, Médiapart

Forum 2015 - Informer n'est pas un délit

Toutes les vidéos
Accueil > La protection de la réputation de l'entreprise de communication : le dénigrement des produits et services -

11,00€ TTC
Ii – la protection de la réputation de l'entreprise de communication
/ Chroniques et opinions


01/01/2013


La protection de la réputation de l'entreprise de communication : le dénigrement des produits et services



Ajouter au panier



> Abonné ? Identifiez-vous



L'essentiel La réputation de l'entreprise, c'est l'opinion, bonne ou mauvaise, du public envers cette entreprise. De tout temps, l'entreprise a fait l'objet d'atteintes par le truchement des différents moyens de communication.
La critique des médias par les médias eux-mêmes, les journalistes, salariés, syndicats, politiques, personnes de la société civile, concurrents, simples « usagers » des médias, répond à une réalité très concrète que le droit va devoir appréhender. À travers la critique de l'information ellemême, c'est l'entreprise de communication qui va être atteinte dans sa réputation. L'information est en effet un actif stratégique pour l'entreprise de communication, et chacun peut désormais s'exprimer librement sur les produits et services de l'entreprise, mais également sur l'entreprise.
L'entreprise se doit de réagir. Le droit donne des armes pour protéger sa réputation. Parmi ces armes, figure notamment la responsabilité civile de droit commun. Mais quelle est la place exacte de la responsabilité civile en matière d'abus de la liberté d'expression et comment se distingue-t-elle de la diffamation ? Et si les conditions sont réunies pour pouvoir mettre en cause la responsabilité civile de droit commun, quel est le degré de la faute exigée ? Il ne faut pas oublier que la frontière entre le dénigrement et la simple expression d'un droit de critique est ténue. Il appartient au juge de la définir.

La réputation de l'entreprise, c'est l'opinion, bonne ou mauvaise, du public envers cette entreprise. C'est le fruit d'un ressenti collectif de tous les acteurs, qu'ils soient internes ou externes à l'entreprise. La réputation ne se limite pas à la seule définition d'une image externe de l'entreprise, mais prend également en compte l'image que renvoient les employés de cette entreprise. La réputation a toujours été un actif précieux qu'il faut soigner et défendre.On connaît tous ...
Aurélie BREGOU
Avocat au Barreau de Paris Cabinet DDG Deprez Guignot & Associés
 
1er janvier 2013 - Légicom N°49
4867 mots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer de meilleurs services et de meilleures performances, des fonctionnalités de partage, des informations et des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, et les statistiques de visites. Pour en savoir plus sur notre politique d'utilisation des cookies.
X Fermer ce message
Powered by Walabiz