Enews Legipresse

Recevez la newsletter et entrez dans le Club Légipresse
Valider
Valider l'adresse e-mail pour inscription à l'E-news

Le club Légipresse

Les 2 derniers inscrits

Vidéos

02/09/2016
Fabrice Arfi, Médiapart

Forum 2015 - Informer n'est pas un délit

Toutes les vidéos
Accueil > Livre numérique et création de valeur : une analyse économique -

11,00€ TTC
Ii – le livre numérique à l'épreuve de l'exception culturelle
/ Chroniques et opinions


01/03/2014


Livre numérique et création de valeur : une analyse économique



Ajouter au panier



> Abonné ? Identifiez-vous



Le marché du livre numérique se superpose aujourd'hui au marché du livre papier dans un contexte préoccupant les acteurs traditionnels de la filière qui peuvent y voir menace et/ou opportunité. Nombre de questions auxquelles les acteurs et observateurs du marché cherchent à répondre sont liées au degré de similitude entre livres papier et numériques. Outre la nature des contenus, il s'agit de s'intéresser à l'autonomisation de la filière numérique par rapport à la filière papier en mettant en perspective les différences potentielles en termes d'usages, de circulation, d'archivage et de valorisation. Les dimensions économique, technique et culturelle sont étroitement liées, comme le montre l'analyse des modèles économiques de l'édition qui reposent sur l'existence d'un mode de création, un mode d'extraction et un mode de répartition de la valeur. Cette contribution est dédiée à l'analyse économique de la création de valeur du livre numérique, élément structurant du modèle économique, qui désigne la valorisation des contenus échangés (livres, articles, chapitres etc.
englobant la qualité de l'écrit et le format des supports) du point de vue du consommateur ou de la collectivité. En tant qu'élément structurant, l'examen de la création de valeur est le présupposé nécessaire permettant de comprendre comment l'édition numérique peut bousculer l'organisation des échanges.

Comme d'autres inventions par le passé, les technologies numériques transforment la place de l'écrit dans nos sociétés en bouleversant les supports, la reproduction et la circulation des contenus.La mise en ligne, fin 2011, des manuscrits de la mer Morte, ou l'extinction, survenue quelques mois plus tard, de la version papier anglaise de l'Encyclopaedia Britannica au profit de sa publication en ligne, sont des signes de l'évolution de notre rapport au patrimoine. S'il est encore trop tôt ...
Olivia Guillon
Maître de conférences en Économie, Université Paris XIII
 
1er mars 2014 - Légicom N°51
5165 mots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer de meilleurs services et de meilleures performances, des fonctionnalités de partage, des informations et des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, et les statistiques de visites. Pour en savoir plus sur notre politique d'utilisation des cookies.
X Fermer ce message
Powered by Walabiz