Enews Legipresse

Recevez la newsletter et entrez dans le Club Légipresse
Valider
Valider l'adresse e-mail pour inscription à l'E-news

Le club Légipresse

Les 2 derniers inscrits

Vidéos

02/09/2016
Fabrice Arfi, Médiapart

Forum 2015 - Informer n'est pas un délit

Toutes les vidéos
Accueil > Conclusion d'un avenant à la convention collective du cinéma pour les productions les plus fragiles -

Cinéma
/ Flash


01/11/2013


Conclusion d'un avenant à la convention collective du cinéma pour les productions les plus fragiles



 

Après dix années de négociation, la convention collective de la production cinématographique et des films publicitaires va enfin pouvoir entrer en vigueur. L'ensemble des organisations patronales des producteurs ainsi que le Syndicat national des techniciens et travailleurs de la production cinématographique et de la télévision (Sntpct) ont en effet signé, dans la nuit du 7 au 8 octobre, un accord portant avenant à ladite convention collective. Cet avenant, qui concerne le mécanisme dérogatoire prévu pour les films à petit budget, demeurait en effet le point épineux : il n'était toujours pas mis en place alors que la convention collective devait entrer en vigueur le 1er octobre. Le 6 septembre, le juge des référés du Conseil d'État avait suspendu l'exécution de l'arrêté portant extension de la convention collective tant que le dispositif prévu n'aurait pas été effectivement mis en place (v. Légipresse n° 309, § 309-02, p. 519).
L'accord prévoit des aménagements sous conditions pour les films dont le budget prévisionnel ne dépasse pas 3 millions d'euros.
D'autres aménagements sont prévus pour les films dont le budget est inférieur à 1 million d'euros – une négociation spécifique doit avoir lieu dans les six mois – ou les documentaires. Pour cette catégorie de films, les salaires des techniciens seront fixés de gré à gré, sous réserve de respecter le Smic. L'accord encourage en outre le maintien des tournages sur le territoire national. En effet, seuls les films qui sont principalement tournés en France sauf raison artistique liée au scénario, pourront en bénéficier.
1er novembre 2013 - Légipresse N°310
275 mots
> Commenter
Ajouter un commentaire
Titre du commentaire :
Message :
Envoyer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer de meilleurs services et de meilleures performances, des fonctionnalités de partage, des informations et des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, et les statistiques de visites. Pour en savoir plus sur notre politique d'utilisation des cookies.
X Fermer ce message
Powered by Walabiz