Enews Legipresse

Recevez la newsletter et entrez dans le Club Légipresse
Valider
Valider l'adresse e-mail pour inscription à l'E-news

Le club Légipresse

Les 2 derniers inscrits
Patricia Gendrey

Enseignant
Ondine Delonca

Etudiante

Vidéos

02/09/2016
Fabrice Arfi, Médiapart

Forum 2015 - Informer n'est pas un délit

Toutes les vidéos
Accueil > Procédure de presse > L'article 472 du CPP offre la possibilité de dommages et intérêts pour la partie civile, sans distinction selon que l’action publique a été mise en mouvement par une plainte avec constitution de partie civile ou par voie de citation directe - Procédure de presse

Procédure
/ Jurisprudence


10/11/2018


L'article 472 du CPP offre la possibilité de dommages et intérêts pour la partie civile, sans distinction selon que l’action publique a été mise en mouvement par une plainte avec constitution de partie civile ou par voie de citation directe



La boutique



> Abonné ? Identifiez-vous



  Poursuivi devant le tribunal correctionnel pour diffamation publique envers un particulier, un prévenu a posé la question prioritaire de constitutionnalité (QPC) suivante, transmise par les juges du fond à la Cour de cassation : « L'article 472 du code de procédure pénale, en ce qu'il permet à la partie civile d'éviter la condamnation par la juridiction pénale à dédommager la personne contre laquelle elle s'est abusivement constituée pour un délit de presse en choisissant ...
Cour de cassation, (ch. crim ; QPC), 11 juillet 2018, S. Loubet
 
10 novembre 2018 - Légipresse N°363
543 mots