Forum Legipresse 2020

Enews Legipresse

Recevez la newsletter et entrez dans le Club Légipresse
Valider
Valider l'adresse e-mail pour inscription à l'E-news

Le club Légipresse

Les 2 derniers inscrits
celine cohen

avocat associé
LDEIS AVOCATS
Didier Long

Physicien

Vidéos

02/09/2016
Fabrice Arfi, Médiapart

Forum 2015 - Informer n'est pas un délit

Toutes les vidéos
Accueil > Audiovisuel > Pluralisme, manipulation de l’information : les élections municipales sous le contrôle du CSA - Audiovisuel

Audiovisuel
/ Flash


05/02/2020


Pluralisme, manipulation de l’information : les élections municipales sous le contrôle du CSA



 

Dès ce lundi 3 février, soit six semaines précédant le jour du prochain scrutin municipal (1er tour le 15 mars 2020), les services de radio et de télévision appliquent les règles fixées par le CSA et veillent à ce que les candidats et leurs soutiens bénéficient d’une présentation et d’un accès équitables à l’antenne. Les éditeurs audiovisuels doivent respecter le principe de pluralisme et les interventions des candidats aux municipales sont prises en compte au regard des règles fixées par la délibération du CSA du 4 janvier 2011 relative au principe de pluralisme politique dans les services de radio et de télévision en période électorale. L’accès à l’antenne des médias audiovisuels des candidats aux élections municipales relève quant à elle des règles particulières fixées par le CSA dans sa recommandation du 20 novembre 2019 en vue du renouvellement des conseillers municipaux et communautaires, des conseillers de Paris et des conseillers métropolitains de Lyon les 15 et 22 mars 2020.

Le CSA contribue également à la lutte contre la manipulation de l’information en période électorale. Il a notamment, à ce titre, adressé le 15 mai 2019 aux opérateurs de plateforme en ligne des recommandations visant à améliorer la lutte contre la diffusion de fausses informations susceptibles de troubler l’ordre public ou de porter atteinte à la sincérité du scrutin. La loi du 22 décembre 2018 prévoit en effet (art. 11) un devoir de coopération en matière de lutte contre la diffusion de fausses informations à la charge des principaux opérateurs de plateforme en ligne, et confie au CSA une mission de contrôle du suivi par les plateformes numériques de leur devoir de coopération.

5 février 2020 - Légipresse N°379
335 mots
> Commenter
Ajouter un commentaire
Titre du commentaire :
Message :
Envoyer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer de meilleurs services et de meilleures performances, des fonctionnalités de partage, des informations et des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, et les statistiques de visites. Pour en savoir plus sur notre politique d'utilisation des cookies.
X Fermer ce message