Sur le même sujet

L'outrage à magistrat autorisé par l'immunité de l'article 41 de la loi de 1881 / Cours et tribunaux

L'outrage à magistrat autorisé par l'immunité de l'article 41 de la loi de 1881

1/10/2013

Enews Legipresse

Recevez la newsletter et entrez dans le Club Légipresse
Valider
Valider l'adresse e-mail pour inscription à l'E-news

Le club Légipresse

Les 2 derniers inscrits
Maria Bekhazi

Elève avocate
Stefano Danna

Rédacteur en chef

Vidéos

02/09/2016
Fabrice Arfi, Médiapart

Forum 2015 - Informer n'est pas un délit

Toutes les vidéos
Accueil > L'outrage à magistrat autorisé par l'article 41 de la loi de 1881 -

Outrage
/ Jurisprudence


01/10/2013


L'outrage à magistrat autorisé par l'article 41 de la loi de 1881



La boutique



> Abonné ? Identifiez-vous



En application de l'article 41 de la loi de 1881, les discours prononcés devant les tribunaux ne donneront lieu à aucune diffamation, injure ou outrage, à l'exception, à certaines conditions, des faits diffamatoires étrangers à la cause.

En l'espèce, la cour constate que les propos poursuivis, « C'est quoi ce négationnisme ? » formulé à l'audience à l'adresse de la rapporteure par l'avocat en charge des intérêts d'un demandeur d'asile politique, en réaction aux conclusions de celles-ci tenant au rejet du recours de ce demandeur, n'est pas étranger à la cause, quelles que soient sa virulence et sa connotation négative.Le propos poursuivi ne peut donner lieu à aucune action à l'encontre de l'avocat en raison de ...
Cour d'appel, Paris, Pôle 2, ch. 7, 5 juillet 2013, A. Depin c/ G. Piquois Trois arrêts dans le même sens
 
1er octobre 2013 - Légipresse N°309
156 mots