Enews Legipresse

Recevez la newsletter et entrez dans le Club Légipresse
Valider
Valider l'adresse e-mail pour inscription à l'E-news

Le club Légipresse

Les 2 derniers inscrits
Juliette PHILIPPE

BIBAS
Bibliothèque Universitaire ...
Jean-Baptiste Duriez

Avocat
Avocat

Vidéos

02/09/2016
Fabrice Arfi, Médiapart

Forum 2015 - Informer n'est pas un délit

Toutes les vidéos
Accueil > Communications électroniques > La CNIL prononce une sanction de 50 millions d’euros à l’encontre de la société Google LLC - Communications électroniques

Informatique et libertés
/ Flash


21/01/2019


La CNIL prononce une sanction de 50 millions d’euros à l’encontre de la société Google LLC



 

Le 21 janvier 2019, la formation restreinte de la CNIL a prononcé à une sanction de 50 millions d’euros à l’encontre de la société GOOGLE LLC en application du RGPD pour manque de transparence, information insatisfaisante et absence de consentement valable pour la personnalisation de la publicité. La CNIL a en effet reçu des plaintes collectives de l’association None Of Your Business (« NOYB ») et de La Quadrature du Net (« LQDN »). Celles-ci reprochaient à Google de ne pas disposer d’une base juridique valable pour traiter les données personnelles des utilisateurs de ses services.

La formation restreinte a relevé que les informations fournies par Google n’étaient pas aisément accessibles pour les utilisateurs. De même, elle a constaté que les informations délivrées n’étaient pas toujours claires et compréhensibles. Pour la CNIL, les utilisateurs n’étaient pas en mesure de comprendre l’ampleur des traitements mis en place par le moteur de recherche. Or ces traitements sont particulièrement massifs et intrusifs.

Par ailleurs, la société Google a commis des manquements à l’obligation de disposer d’une base légale pour les traitements de personnalisation de la publicité. La société invoquait s’appuyer sur le consentement des utilisateurs pour traiter leurs données à des fins de personnalisation de la publicité. Or la formation restreinte estime que le consentement n’a pas été valablement recueilli. Google est condamnée au paiement d’une amende de 50 millions d’euros rendue publique. C’est la première fois que la CNIL fait application des nouveaux plafonds de sanctions prévus par le RGPD.

 

21 janvier 2019 - Légipresse N°367
297 mots
> Commenter
Ajouter un commentaire
Titre du commentaire :
Message :
Envoyer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer de meilleurs services et de meilleures performances, des fonctionnalités de partage, des informations et des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, et les statistiques de visites. Pour en savoir plus sur notre politique d'utilisation des cookies.
X Fermer ce message