Enews Legipresse

Recevez la newsletter et entrez dans le Club Légipresse
Valider
Valider l'adresse e-mail pour inscription à l'E-news

Le club Légipresse

Les 2 derniers inscrits
Pierre MEGEL

Etudiant
Hazan Alain

avocat
TAoMA Partners

Vidéos

02/09/2016
Fabrice Arfi, Médiapart

Forum 2015 - Informer n'est pas un délit

Toutes les vidéos
Accueil > Communications électroniques > La Commission européenne incite les signataires du code de bonnes pratiques contre la désinformation à intensifier leurs efforts - Communications électroniques

Fake news
/ Flash


18/02/2019


La Commission européenne incite les signataires du code de bonnes pratiques contre la désinformation à intensifier leurs efforts



 

La Commission européenne réclame aux grandes plateformes en ligne davantage d'efforts dans la lutte contre les fausses informations, sous peine de renforcer la régulation. Cette annonce, datée du 29 janvier, intervient quatre mois après la signature du code de bonnes pratiques contre la désinformation, alors que Bruxelles a publié les premiers rapports de mise en œuvre dudit code présentés par les associations professionnelles représentant le secteur de la publicité. La Commission a salué les progrès accomplis, notamment dans la suppression des faux comptes et la limitation de la visibilité des sites qui favorisent la désinformation. Elle invite toutefois les acteurs concernés à intensifier leurs efforts dans la perspective des élections européennes de mai 2019. Elle demande ainsi que des mesures supplémentaires soient prises pour assurer la transparence des publicités à caractère politique d'ici le début de la campagne, et pour permettre une bonne coopération entre ces plateformes et les différents États membres par l'intermédiaire des points de contact au sein du système d'alerte rapide.

Andrus Ansip, vice‑président pour le marché unique numérique, a déclaré : « Les signataires sont passés à l'action, par exemple en donnant aux internautes des moyens nouveaux pour obtenir des informations plus détaillées sur la source d'un article ou d'une publicité. Ils devraient à présent veiller à ce que ces outils soient accessibles à tous dans l'Union, en contrôler l'efficacité et s'adapter en permanence aux nouveaux moyens utilisés par ceux qui propagent la désinformation ». La Commission menace d'adopter des mesures contraignantes de nature réglementaire à défaut de résultats satisfaisants.

18 février 2019 - Légipresse N°368
287 mots
> Commenter
Ajouter un commentaire
Titre du commentaire :
Message :
Envoyer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer de meilleurs services et de meilleures performances, des fonctionnalités de partage, des informations et des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, et les statistiques de visites. Pour en savoir plus sur notre politique d'utilisation des cookies.
X Fermer ce message